Haut de page
Action sociale : Allocataires RSA - demandeurs d'emploi

L’insertion par l’activité économique, pour reprendre des habitudes de travail

publié le 19.01.2014
©Thomas Crabot
©Thomas Crabot

Le Département d’Ille-et-Vilaine a fait de l’insertion par l’activité économique une de ses priorités pour accompagner les bretilliennes et bretilliens les plus éloignés de l’emploi vers une insertion sociale et professionnelle durable. Il soutient les structures d’insertion par l’activité économique, et notamment les ateliers et chantiers d’insertion (ACI).

Les ateliers et chantiers d’insertion du département sont destinés aux publics les plus fragiles : retrouver des habitudes de travail, restaurer des liens sociaux, travailler sur son projet professionnel, ils aident les personnes à reprendre progressivement confiance ! C’est une étape indispensable vers l'emploi durable ou la reprise d'une formation qualifiante.
 
C’est pourquoi le Département soutient l’insertion par l'activité économique (IAE), d’abord financièrement. Il cofinance avec l’Etat les contrats à durée déterminée d'insertion (CDDI) pour les ACI qui accueillent les bénéficiaires du RSA : soit environ la moitié des 600 contrats activés par ces structures. Il contribue aussi à l'aide à l'encadrement et à l'accompagnement socioprofessionnel proposé aux salariés.

Le Département accompagne de manière égale toutes les structures d’insertion par l’activité économique en soutenant les actions de professionnalisation menées par les réseaux et les partenaires.
 

Un chantier d’insertion à l’initiative du Département : aux services des hommes et de l’environnement

Depuis 2013, le Département conventionne avec l’Etat la mise en œuvre d’un chantier d’insertion interne de 37 personnes en contrat aidé. Ceux-ci sont intégrés en contrat à durée déterminée (CDDI) aux équipes chargées de l’entretien des espaces naturels sensibles du Département, ces salariés du Département bénéficient d’un accompagnement socioprofessionnel dédié, réalisé par l’association Pass’emploi de Saint Malo. Ils bénéficieront à partir de la fin de l’année 2016 d’une reconnaissance des compétences acquises pendant leur parcours sur le chantier qu’ils pourront faire valoir auprès de futurs employeurs.