Maintien à domicile
Haut de page

Accueil de jour pour personnes âgées : du répit pour les aidants

Accueil de jour Droit de cité
L'atelier chorale à l'accueil de jour Droit de Cité, à Fougères. © Franck Hamon

Par journée ou demi-journée, l’accueil de jour s’adresse à des personnes âgées dépendantes vivant à domicile. Il permet à ceux qui les accompagnent de disposer de temps pour eux.
 

Pour Yves, cette journée hebdomadaire permet de « souffler un peu et de faire tranquillement des rendez-vous et des courses ». Chaque semaine, son épouse Anne-Marie est en effet prise en charge par l’accueil de jour de l’Association de développement sanitaire (ADS) à Saint-Malo. Ce type de structure accueille pour une demi-journée ou une journée des personnes âgées qui sont souvent, comme Anne-Marie, atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée. « L’épuisement de l’aidant est la raison principale qui motive la fréquentation de l’accueil de jour » précise le directeur des lieux Eric Levavasseur. « A la maison, c’est moi qui suis obligé de tout faire : le repassage, le ménage, la vaisselle, le linge… témoigne Yves. Anne-Marie ne participe plus. »

Un lieu de rencontres et d’échanges

A Saint-Malo comme ailleurs, les accueils de jour proposent des activités adaptées à l’état de santé de chacun pour stimuler la mémoire ou préserver l’autonomie. Ici, ce sont des travaux manuels, du jardinage, de la cuisine, des ateliers-mémoire, des jeux de société, de l’art-thérapie, de la gym douce, des sorties… « L'objectif des activités proposées est bien de permettre aux personnes accueillies de mobiliser tout ce qu'il leur reste, complète Eric Levavasseur. Quand on joue à un jeu, c'est l'objectif de soins qui prime et pas la règle du jeu. » Pour les aidants, certains accueils de jour organisent aussi des groupes de paroles et de soutien. « Chacun peut y dire ce qu’il vit quotidiennement, assure Yves. C’est important. La maladie, on n’y est jamais préparé, elle ne prévient pas quand elle arrive. »

Favoriser le maintien à domicile

Structures indépendantes ou intégrées à une maison de retraite (EPHAD) ou à un hopital : le Département participe au financement de ces structures d’accueil. Le maintien à domicile est en effet l’une de ses priorités.

*ADMR : réseau associatif consacré au service à la personne
 

Pour aller plus loin

A lire : 
Stabiliser les malades d’Alzheimer et soulager leurs proches

Info sociale en ligne : 0 810 20 35 35, du lundi au vendredi, de 9h à 18h (coût d'une communication locale + 5 cts d'euro par appel) ou par mail : isl@ille-et-vilaine.fr

Les Centres locaux d’information et de coordination